mercredi 3 juillet 2013

Saison 2013, c'est parti !

Il est déjà tard en saison mais il faut bien avouer que le climat est très défavorable. Je suis allé en Bretagne et la mer n'était qu'à 12°C en surface. C'est au moins 2°C de moins que la "normale" (si ce mot a encore un sens...). Je n'ai pas piqué le moindre beau poisson, il n'y a que de tous petits bars sur la côte.
Côté rivière, j'ai déjà un peu pratiqué la Touques en aval de Pont L'évèque. Là encore, c'est le début de la saison mais les truites sont présentes y compris quelques farios que je tenterais bien à la mouche. L'eau est encore assez haute et trouble (trop pour voir les poissons). Juillet est traditionnellement l'un des meilleurs voire le meilleur mois pour moi car les poissons (bars et truites) sont visibles et actifs. En revanche, je n'avais pas encore vu un hiver aussi long et aussi humide. Au-delà du décalage de la saison, je crains que ce soit mauvais pour la pêche en mer du bord car la nourriture y est en faible quantité.
Cette année, je vais tenter de pêcher le bar à Honfleur et environ. Je pense même ramener mon petit pneumatique. Je suis certain qu'il y a des coins fabuleux car peu pêchés. Le mélange eau de mer / eau de rivière (Seine) est en général bon et il y a quelques têtes de roche, beaucoup de moules, bref il y a de quoi manger et se cacher. Plutôt bon sur le papier.

Bonne saison à tous.

mercredi 16 janvier 2013

Bilan 2012... vive 2013 !

Ca fait longtemps mais l'année 2012 a été bien chargée avec un déménagement sur la basse Normandie, un nouveau boulot...
Côté rivière, j'ai enfin pu tester cette mythique rivière à truite de mer : la Touques ! J'ai pêché principalement au leurre en aval de Pont L'évèque et je suis plutôt déçu. J'ai vu de beaux poissons, j'ai pris une truite de 1,8kg magnifique mais cette rivière ne me semble pas plus riche que celle que je pêche de l'autre côté de la Seine. Comme la Touques est très longue, les poissons me semblent moins concentrés en tous cas dans la partie basse de la rivière. Cela dit, je vais insister et progresser probablement.
Côté mer, peu de bars en Bretagne mais pas mal de homards. 6 relèves, 5 homards ! La plupart étaient trop petits mais, à 50m du bord, avec mon petit pneumatique, c'était bien sympathique surtout quand le bars sont absents. En Normandie, pas grand chose non plus à part un superbe bar de 5kg mais sur ligne de fond. Pas de mérite, mais cela m'a confirmé la présence de gros poissons.
Bref, vivement 2013. Je vais commencer par un tour au salon de la mouche à Vincennes pour acheter une canne mouche mer.

jeudi 18 août 2011

Nul !

Me voilà de retour de Bretagne où j'ai pu pratiquer ma passion presque tous les matins soit de la plage soit sur mon petit pneumatique. Le bilan est clair : nul ! Je n'ai pas pris un poisson de plus d'un kilo et ai accumulé pas mal de bredouilles. Les expériences d'autres pêcheurs et chasseurs sous marins sont identiques. Curieusement, la pêche avait été excellente en avril avec un soleil magnifique. Si juillet a été catastrophique, je dois avouer que le temps était très agréable fin juillet et jusque mi-août. Il y avait des sprats et lançons en quantité, des chasses d'oiseaux (aux grandes marées) mais que de petits bars, quand il y en avait.
Bref, retour à Paris. Je vais en Normandie le week-end prochain. Le vent sera faible et la période est généralement excellente (mes plus grosses prises) alors je croise les doigts.
A bientôt,

mercredi 20 juillet 2011

Des truites mais peu de bars

Ce week-end du 14 juillet a encore été difficile pour la pêche dans des conditions météorologiques très humides.
Si les bars sont arrivés à la côte (voir la vidéo ci-contre), leur pêche est très difficile et mon fameux Tide Minnow peine à les décider... tout autant qu'un joli crabe ou tronçon de maquereau. Que cherchent-ils donc ? Pas de touche donc, tout juste un suivi avant d'être démasqué. La discrétion est un challenge dans ces postes rocheux. S'il est encore possible de se cacher avec un téléphone pour faire une vidéo, c'est beaucoup plus complexe avec une canne en main. Je vais probablement essayer de pêcher ligne à la main ou tenter de piquer les poissons avec un niveau d'eau plus haut. La hauteur d'eau devrait brouiller la surface.

Côté rivière, excellent week-end. Des coefficients suffisants (80) et de fortes précipitations ont favorisé des remontées et une bonne activité sur mes leurres. J'ai ainsi piqué 3 truites de mer à la tombée de la nuit mais deux se sont décrochées ! La troisième est en photo ci-contre et pèse 2kg900. Un beau poisson, un beau combat, je vais revenir à la mouche ! Je dois avouer que, malgré les sauts, le combat d'une truite de mer n'est pas celui d'un bar car, en 25/100 et avec du courant et des herbiers, un bar de 2kg900 m'aurait poser plus de problèmes. En revanche, ces truites sont fortes pour rouler sur elles-mêmes et se décrocher.
A la fin de la semaine, je pars en congés avec ma petite famille : Haute Normandie puis retour en Bretagne Nord. L'objectif en Bretagne sera de prendre du bar au leurre souple en bateau.
A bientôt,

lundi 13 juin 2011

Début de saison en demi-teinte. Les choses sérieuses commencent !

Bonjour à tous,

après de nombreuses parties de pêche depuis le début du mois d'avril voilà un premier bilan contrasté à la fois en mer et en rivière, en Bretagne et en Haute Normandie.
Pêche en mer
En Normandie, les gros bars n'étaient pas arrivés à la côte fin mai mais c'est probablement le cas à ce jour. L'eau atteint déjà 15 à 16°C malgré un rafraîchissement des températures ces derniers jours et de la pluie. J'ai loupé un joli bar de plus de 3 kg en bateau (dans 15 m d'eau à 500 m du bord... C'est près du bord mais c'est surtout les 15m de fond qu'il faut considérer) alors qu'il était bien piqué et à distance d'épuisette. Malheureusement nous avons mal géré sa saisie et c'est mon agrafe qui a cédé. C'est la deuxième fois que ça m'arrive. Aussi je recommande chaudement de bien vérifier la résistance de vos agrafes surtout (c'était le cas) quand vous pêchez au fond au jig. Il n'est pas normal que l'agrafe cède avant le fil. Je vais rédiger une note sur le montage des jigs pour éviter les nombreuses pertes.
En Bretagne il y avait déjà des bars début mai dans les vagues. J'en ai pris quelques uns de 1 à 1,5kg au tide minnow (irremplaçable!). Mais le rafraîchissement des températures les a éloigné à nouveau des côtes. Cependant, j'ai observé quelques chasses d'oiseaux (j'ai même ramené un fou de bassan à la LPO) et je pense que la nourriture est bien présente. Les maquereaux sont aussi là en quantité. L'été devrait être excellent s'il ne fait pas un temps dégueulasse comme ces derniers jours. La pluie manquant sérieusement, c'est quand même une soulagement.
Côté rivière
Les truites de mer sont de retour en haute Normandie mais leur taille me semble petite pour le moment et le niveau de la rivière est très très bas. Curieusement il y avait beaucoup d'éphémères (baetis rhodani puis de belles mouches de mai) en avril/mai et j'ai réalisé de belles pêches en sèche le soir. J'ai même piqué une fario sauvage de 38 cm.
J'ai repris ma carte en Bretagne nord mais la pêche a été mauvaise. Les gobages sont assez rares et surtout les truites sont minuscules (moins de 10 cm!). J'espérais retrouver des conditions meilleures que ce que j'avais connu dans les années 90. La présence de ces petites truites est pourtant le signe d'une reproduction naturelle efficace. Mais, étant donné la distance, je n'ai pu faire de pêche matinale ou en coup du soir. Il est fort probable que les belles truites soient très sélectives et méfiantes. Avec en plus des niveaux d'eau très bas, ce résultat médiocre n'est pas non plus une surprise.

Prochaines sorties : de retour en Normandie les prochains week-end, je vais m'attaquer aux gros bars du bord et en bateau au pied des falaises. J'ai repéré quelques postes rocheux au sondeur/GPS. Je vais aussi poser une ligne de fond en bateau pour tester des zones qui me semblent bonnes... Pour voir s'il y a de quoi faire avec des leurres plus tard ! Je vais également faire de beaux coups du soir en rivière soit en sèche pour la fario, soit en noyée ou au leurre pour la truite de mer, plus en aval de la rivière. Avec un peu d'organisation, il est possible de faire un coup du soir à la mouche sèche en amont (fario) puis de redescendre la rivière pour faire la tombée de la nuit au leurre et viser les truites de mer. Quel programme !
Les choses sérieuses commencent maintenant pour moi, j'espère que les gros poissons seront au rendez-vous !

A bientôt,

dimanche 27 mars 2011

Départ tranquille

Enfin une petite semaine de vacances pour reposer la petite famille. J'en ai profité pour sortir ma canne à mouche mais je n'ai pas pu aller en mer (problème de moteur...). Toujours beaucoup de truites (souvent petites) d'élevage au comportement alimentaire incompréhensible qui rendent la partie un peu énervante mais j'ai pu repérer une belle fario en activité. Contrairement à ses homologues élevées au grain, celle-ci était bien fixée à son poste et ne s'en écartait que de quelques centimètres pour attraper des nymphes. Bref, un vrai prédateur à l'affût. J'ai donc accroché une nymphe ultra classique (pheasant tail), n'étant pas un expert de la nymphe à vue, et lui ai posée 1 m en amont. Et ça n'a pas loupé ! Jolie truite d'environ 25 cm que je l'ai remise à l'eau immédiatement. Ca fait quand même plaisir de pouvoir leurrer un poisson sauvage, à la mouche, au mois de mars. Côte truite de mer, rien à signaler pour le moment. C'est probablement trop tôt. Les remontées commencent plutôt fin avril avec un pic de mi-juin à mi-juillet. J'y serai !
A bientôt,

vendredi 4 mars 2011

Aaahhh, bientôt la reprise !

Que l'hiver fut long et nuageux cette année. Ce n'est sûrement pas fini mais un peu de ciel bleu et quelques minutes de luminosité en plus chaque jour me revigorent !
Quel programme pêche cette année ? Classique probablement car, étant papa depuis 15 jours, je vais devoir gérer mon agenda au plus serré. J'espère juste innover avec quelques sorties sur épaves au printemps pour voir s'il y a des lieus en Normandie malgré les bancs de sable à perte de vue (de sondeur). Pour le reste, ce sera bar au leurre et au traînard, truite fario et truite de mer à la mouche et au leurre. Pour le bar, je vais probablement tenter d'autres postes du bord à partir de la mi-juin car mon spot préféré a montré des signes de fatigue. Les poissons seraient devenus méfiants à force de m'y croiser chaque année ?
A bientôt,